Organiser une cérémonie de funérailles

En cas de décès, les familles doivent assez rapidement envisager l’organisation des funérailles, alors même qu’en parallèle, elles sont généralement accaparées par les formalités administratives à remplir. Petit pense-bête pour ne rien oublier et assurer la sérénité de chacun. 

Sections :

Organiser une cérémonie de funérailles

Organiser les funérailles selon les volontés du défunt

Bien entendu, il importe aux familles d’organiser des funérailles à l’image de l’être cher décédé. À cette fin, on peut avant tout vérifier si le défunt avait exprimé des volontés claires concernant ses obsèques : soit oralement, soit couchées dans un testament, voire enregistrées sur un compte Morning Blue. Voici une liste d’éléments auxquels prêter attention.

Le type de funérailles

La première chose à se demander, c’est si le défunt souhaitait plutôt être inhumé ou incinéré. Il s’agit d’un élément essentiel, car il va en déterminer d’autres, à savoir notamment le lieu de la cérémonie. Pour le moment, seules ces deux possibilités existent, et les familles sont généralement bien au fait des souhaits du défunt, mais à l’avenir, peut-être que d’autres solutions alternatives verront le jour, notamment l’humusation ou l’aquamation, déjà autorisées dans d’autres pays.

Le choix du cercueil ou de l’urne

Autre élément essentiel, le choix du cercueil ou de l’urne funéraire. En effet, il en existe de toutes sortes et à tous les prix. Avec l’aide de votre entrepreneur de pompes funèbres, vous pourrez faire votre choix entre différents modèles :

  • Pour une inhumation, on choisira un cercueil plus épais, résistant au temps et à l’humidité de la terre, généralement en orme ou en chêne ;
  • Pour une crémation, on optera pour un cercueil moins épais, en carton, en pin ou en aggloméré, avec des poignées en résine plutôt qu’en métal.

Évidemment, les prix varient énormément selon le cercueil choisi, de 500 à 3000€ en moyenne, mais parfois bien plus. N’hésitez pas à comparer les prix et à demander plusieurs devis aux pompes funèbres. Sachez également que, généralement, le prix du cercueil représente à peu près un tiers du coût total des obsèques.

Dans le cas d’une incinération, il faudra également choisir une urne funéraire pour les cendres du défunt : en porcelaine, en céramique, en marbre, en métal, voire biodégradable (obligatoire pour une immersion dans la mer) ou personnalisée, pour refléter au mieux la vie et/ou la personnalité du défunt. Aujourd’hui, vous pouvez même vous tourner vers des urnes-arbres, à la symbolique particulière.

Le choix des fleurs, de la musique, des textes...

Une fois ces éléments essentiels définis, la famille pourra également se pencher sur certains éléments propres à la cérémonie en elle-même : le choix des fleurs et de leurs couleurs, le choix des musiques qui seront diffusées pendant la cérémonie, le choix des différents textes et la rédaction éventuelle d’un livret pour la cérémonie, etc.

Prévenir les invités

Définir un lieu et une date

Derniers éléments essentiels à définir pour la cérémonie funéraire : le lieu et la date. Pour la date, sachez que les funérailles doivent normalement avoir lieu au plus tôt 24 heures et au plus tard six jours ouvrables après le décès. Pour le reste, cela dépendra avant tout des disponibilités du lieu que vous avez choisi, voire des disponibilités du maître de cérémonie/de l’officiant/du prêtre de votre choix.

Rédiger des faire-part et/ou des annonces nécrologiques

À présent, il convient de prévenir les proches et de les convier aux funérailles. Vos proches immédiats auront sans doute été prévenus de vive voix. Pour les autres, par contre, il est de coutume d’envoyer des faire-part, qui permettent à la fois d’informer du décès et d’inviter aux obsèques. Généralement, les faire-part sont rédigés et imprimés avec l’aide de l’entreprise de pompes funèbres.

Pour informer des contacts plus éloignés, dont on ne connait pas forcément l’adresse, il est également possible de publier une annonce nécrologique dans un journal. 

Organiser la « réception »

Après les funérailles, les familles organisent généralement une « réception funéraire », en plus ou moins grand comité. Il s’agit d’une cérémonie informelle qui permet aux proches de se retrouver après les funérailles, sans suivre un horaire strict.

Il n’existe pas vraiment de codes à respecter pour cette cérémonie : elle sera généralement organisée chez les proches du défunt ou dans une salle louée si l’on prévoit beaucoup de monde. Certaines familles choisissent même de se retrouver au restaurant. Selon le budget et le temps disponible pour préparer à manger, on pourra faire appel à un traiteur ou préparer soi-même un buffet (plutôt qu’un repas assis). Pour le reste, libre à chacun d’organiser cette réception comme il le souhaite, afin de rendre le meilleur hommage possible à l’être cher perdu

Bénéficiez de tous les avantages Morning Blue. Passez à un abonnement supérieur.